A la place de l’agora, le palais des glaces – Zygmunt Bauman chez Kultura Liberalna

Suite à la publication du dernier numéro de l’hebdomadaire Kultura Liberalna consacré au sujet du numérique, nous vous proposons de découvrir les extraits des articles que vous pouvez y trouver. Ces textes s’inscrivent parfaitement dans le cadre des débats des IIèmes Entretiens de Royaumont à Varsovie qui porteront sur le sujet “L’Europe a-t-elle manqué le virage du numérique ?”.

Aujourd’hui, nous vous invitons à découvrir une citation du texte de Zygmunt Bauman, professeur en sociologie, intitulé “A la place de l’agora, le palais des glaces”. Vous pouvez trouver l’intégralité de l’article sur le site Web de Kultura Liberalna.

Bien qu’Internet et les ordinateurs de poche aient rendu puérilement facile l’accès à la « sphère publique » – comme à ces magasins ouverts 24 h/sur 24, dimanche et fêtes compris, donc à notre service à toutes heures – en même temps, ces instruments ont privé cette sphère d’un contenu considéré par principe comme important et digne d’attention. L’expérience nous indique que nous utilisons, le plus souvent et le plus facilement, cet accès à l’arène publique non pour participer à la gouvernance (sans parler d’endosser de la responsabilité de l’état de choses ambiant), mais pour exprimer la méfiance face au fait d’être gouverné ; non pour construire les programmes de réparation des maux de la vie commune, mais pour critiquer les pratiques de ceux qui sont appelés à le faire ou y aspirent.

La version électronique de l’agora se préoccupe de ventiler des émotions tout à fait privées et des animosités personnelles. Les échos qui s’en dégagent confirment le déclin de la foi en la politique comme telle, en l’importance des questions dont les hommes politiques ont la charge, et en leur capacité à faire changer quoi que ce soit qui préoccuperait vraiment les internautes. Mais ces échos témoignent aussi de la conviction de plus en plus forte que remplacer les hommes politiques, qui ont déjà révélé leur incapacité et leur manque d’influence, par d’autres qui n’auraient pas encore été mis à contribution, ne changera rien.

Zygmunt Bauman

Illustration : Anna Krztoń

Sans commentaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *