Dans quelques semaines, la plus grande centrale solaire dans le monde sera mise en service

Dans un mois, la première phase de la plus grande centrale solaire dans le monde sera mise en service. Dans la partie marocaine du désert du Sahara, la centrale électrique Noor est en train d’être construite, elle produira l’énergie grâce à l’utilisation d’environ un demi-million de miroirs disposés sur la surface de 3000 hectares. La technologie des miroirs diffère de la technologie photovoltaïque populaire et connue des toits des maisons européennes. Elle permet d’accumuler de l’énergie même après le coucher du soleil, jusqu’à 8 heures après la tombée de la nuit. Dans quelques semaines, l’usine nouvellement construite sera capable de fournir de l’électricité pour env. un million de foyers, et dans quatre ans, pour la moitié de la population du Maroc qui doit actuellement importer jusqu’à 94 pour cent de l’énergie sous forme de combustibles fossiles, c’est-à-dire le charbon, le pétrole et le gaz. La mise en fonction du projet d’avant-garde permettra de diminuer radicalement les émissions de gaz à effet de serre dans ce pays contribuant ainsi à réduire l’impact négatif de l’énergie sur le climat de la Terre.

L’Agence marocaine de l’énergie solaire (Masen) est l’investisseur de ce projet inhabituel tandis qu’un consortium d’entreprises européennes est chargé de la mise en fonction de la centrale. Le complexe entier Noor aura une superficie égale à celle de la capitale marocaine, Rabat, et produira jusqu’à 580 MW d’énergie. Les autorités mènent des négociations avec l’Union européenne sur la livraison d’électricité en Europe. Les estimations publiées montrent que d’ici 2050, le Maroc peut satisfaire à jusqu’à 15% des besoins énergétiques de l’Allemagne.

L’innovation technique dans le secteur de l’énergie sera l’un des sujets des Entretiens de Royaumont à Varsovie organisés le 21 novembre par la Chambre de commerce et d’industrie France Pologne au Château Royal à Varsovie. Le principal débat au sein de ces réunions concernera la transformation de l’énergie dont l’un des principaux objectifs est de promouvoir les sources d’énergie renouvelables. Près de 300 représentants des plus grandes entreprises, mais aussi les politiciens, les scientifiques et les organisations sociales jouant un rôle important dans la protection de la sécurité énergétique et climatique participeront dans les débats au Château Royal.

Sans commentaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *