Le président de la République, Andrzej Duda, sur le sommet climatique COP21 à Paris

industry-611668_1920

Les chances d’adopter un accord mondial sur le climat ont été l’un des sujets de discussion lors de la réunion d’hier des présidents polonais et français. Durant une visite d’une journée à Paris, Andrzej Duda a parlé avec le président François Hollande du succès possible des dirigeants du monde, à condition que toutes les plus grandes économies signent l’accord sur le climat. « Je pense à ces économies qui n’ont pas encore mis en œuvre d’importantes limitations climatiques et qui sont sans doute des puissances mondiales, je pense ici notamment à la Chine, l’Inde, au Brésil, aux États-Unis et à la Russie », a expliqué le président Duda.

Après la rencontre avec le président François Hollande, le président polonais a souligné que le contrat que doivent signer les représentants de plus de 190 pays devrait être toujours considéré en tenant compte des intérêts des différents États membres de l’Union européenne et du potentiel plus large de l’énergie européenne. « Nous devrions essayer de mieux exploiter ce potentiel en investissant également dans la science, la recherche et les nouvelles technologies afin de protéger encore mieux le climat à travers l’emploi de nos ressources énergétiques », a déclaré le président Duda.

Avant le sommet climatique COP21 organisé par l’ONU en décembre à Paris, les derniers travaux intensifs sur un compromis global permettant de limiter la hausse de la température mondiale jusqu’à 2 degrés Celsius en moyenne sont toujours en cours. L’accord vise à assurer la poursuite des efforts des pays entrepris dans le cadre du protocole de Kyoto négocié par la communauté internationale en 1997.

Les défis énergétiques et climatiques auxquels sont confrontées les entreprises et les autorités seront discutés lors des Entretiens de Royaumont à Varsovie organisés le 21 novembre par la Chambre de commerce et d’industrie France Pologne. À l’évènement assisteront environ 300 personnalités clés représentant l’environnement polonais et français engagées dans les efforts visant à protéger le climat de la Terre et à adapter l’économie aux exigences des organisations internationales telles que l’Union européenne et l’ONU.

Sans commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *